Un bon mentor est humble, point final.

Un bon mentor est humble, point final.

07 juin 2021
Gerrit Sarens
Gerrit Sarens
  • J'ai récemment écrit que le pouvoir du mentorat provient de la motivation intrinsèque de nos mentors à aider les gens.

    Un autre élément de l'état d'esprit du mentor qui est très important pour que le mentorat fonctionne est l'humilité.

    C'est pourquoi nous avons inclus cet élément dans nos 5 valeurs-Ambits. Dans le processus de sélection, nous l'évaluons de manière approfondie. Parce que c'est le point où la plupart des candidats mentors échouent.

  • L'humilité ne consiste pas à être un 'paillasson' et à laisser les autres vous marcher dessus. Non, c'est comprendre que chaque personne a la même valeur : reconnaître que vous n'êtes ni plus ni moins digne qu'une autre.

  • Qu'est-ce qu'un mentor humble ?

    • Il reste modeste quant à ses réalisations.
    • Elle ne se positionne pas 'au-dessus' du mentoré.
    • Il accompagne le mentoré.
    • Elle ne prétend pas tout savoir, malgré ses antécédents.
    • Il peut reconnaître ses erreurs.
    • Elle sait qu'elle n'est pas parfaite.
    • Il est conscient de ses lacunes.
    • Elle n'est pas arrogante.
    • Il n'est pas guidé par son ego.
    • Elle est courtoise et respectueuse envers son protégé.
  • L'humilité se reflète dans les comportements suivants du mentor :

    • Écouter d'abord, parler ensuite
    • Écoute active ; être pleinement présent lors d'une séance de mentorat.
    • Ne pas se vanter
    • Ne pas prêcher
    • Demander un retour d'information au mentoré
    • Demander soi-même de l'aide si nécessaire (par exemple, à un autre mentor Ambits).
    • Reconnaître les points forts du mentoré
    • Féliciter le mentoré pour ses progrès
    • Ne pas s'attribuer tout le mérite des progrès réalisés par le mentoré
    • Investir dans l'apprentissage et le développement

    Au sein de la communauté Ambits, nous traduisons l'humilité par la règle d'or suivante : chaque mentor reçoit la même compensation pour une mission de mentorat.

Les difficultés d'un manager

Les managers sont

  • pas ou mal formés à ce rôle

    et

    • manquent de confiance en soi
    • ne savent pas comment passer du statut de collègue à celui de patron
    • doivent relâcher le style de leadership 'commander et contrôler'
    • doivent abandonner le statut d'expert (technique)
    • ne peuvent pas donner ou accepter un feedback constructif
    • se sentent sous pression en tant que manager
    • ont des difficultés à établir des relations
    • veulent être appréciés de tous ou être le 'méchant patron'
    • jouent le héros
  • en difficulté

    et

    • restent trop impliqués dans les opérations
    • ont du mal à établir des priorités
    • ne peuvent pas déléguer
    • redoutent les situations conflictuelles
    • se déconnectent de l'équipe
    • font face à une réflexion stratégique déficiente
    • ne portent pas sur la gestion supérieure
    • manquent de compétences claires en matière de communication
    • ne sont pas conscients d'eux-mêmes
    • évitent les conversations difficiles
    • manquent des antennes politiques
    • ...
  • capables de plus

    et

    • ont besoin d'une préparation mentale comme successeur
    • doivent être capables de conduire les grands changements à venir
    • doivent apprendre à être résilientes sur le plan émotionnel et à se maîtriser
    • doivent apprendre à prendre rapidement de grandes décisions sans avoir toutes les informations
    • doivent devenir des présentateurs convaincants
    • ont besoin d'apprendre à cultiver leur image de marque personnelle
    • doivent apprendre à montrer l'exemple
    • dirigent par la confiance, non par la peur
    • ont besoin de développer intensivement l'empathie
    • ...
Abonnez-vous au bulletin d'information 'Insights' d'Ambits.

Abonnez-vous au bulletin d'information 'Insights' d'Ambits.

Notre bulletin d'information sur les facteurs critiques renforçant votre gestion.